Brazza news

L’Université Denis Sassou Nguesso enfin lancée

Ce vendredi 1er février, Denis Sassou Nguesso a inauguré l’université qui portera son nom. Un projet pharaonique lancé il y a quelques années, dont l’objectif est de former des jeunes Congolais à des métiers d’avenir.

Les chiffres sont impressionnants. 350 hectares, 37 bâtiments et 5 kilomètres de voiries… Le tout pour une capacité d’accueil de 30 000 étudiants. L’Université Denis Sassou Nguesso de Kintélé, dont les travaux sont terminés « à 95 % » selon les responsables politiques, a tout pour devenir un haut lieu de l’Enseignement en Afrique. L’université accueillera d’ailleurs de nombreux instituts, comme les Facultés des sciences et techniques consacrées à la formation en Chimie, Physique, Mathématiques, Biologie, Génétique, Géologie et Sciences Informatiques, mais également l’Ecole des Mines, de l’Hydraulique et de l’Energie, et bien d’autres. Des équipements sportifs et des logements pour étudiants sont également en cours d’aménagement.

Cette université, la plus grande du pays, a mis du temps à naître. Mais le projet valait le coup. Il faut dire que le type d’enseignements qui seront dispensés ces prochaines années à Kintélé n’est pas le fruit du hasard. L’université accueillera en majorité des instituts techniques avec un objectif : répondre au besoin en termes de formation et d’emploi au Congo-Brazzaville. Une façon aussi de répondre à la théorie de l’université Marien Ngouabi de Brazzavile par la pratique. « 70 % des chômeurs diplômés de notre pays sont issus de cette université », déplore le ministre de l’Enseignement Bruno Jean-Richard Itoua, qui compte bien sur l’UDSN pour offrir un bel avenir à la jeunesse congolaise.

Ce 1er février, l’UDSN a vécu une grande semaine avec l’arrivée des premiers étudiants. « A cette date, les activités académiques seront effectives concernant ces modules de formation. 600 étudiants sont attendus.  Progressivement avec l’ouverture des autres parcours, nous allons atteindre 1 200 et plus », assurait alors quelques semaines auparavant le Premier ministre congolais Clément Mouamba. Lundi, les étudiants ont en effet investi les locaux de l’université. Quatre jours plus tard, l’UDSN a officiellement été inaugurée. Pour l’occasion, le président congolais, qui a donné son nom à l’université, accueillait les présidents sénégalais et nigérien. Reste désormais à finaliser les travaux et à accueillir de nouveaux étudiants dans les mois à venir. Le projet tant attendu est en tout cas sorti de terre, quelques années après le début de la construction de ce qui sera sans doute l’une des plus grandes universités africaines.

Exit mobile version