Le gouvernement reçoit un lot de vaccins Sinopharm

Publié le mars 12, 2021, 3:13
3 mins
  •  
  •  

Les ministres des Affaires Etrangères, de la Santé et de la Défense ont reçu mercredi plus de 100 000 doses du vaccin chinois Sinopharm. De quoi débuter la vaccination dans notre pays.

En présence de l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, les ministres Jacqueline Lydia Mikolo, Charles Richard Mondjo et Jean Claude Gakosso ont réceptionné, le 10 mars à Brazzaville, les premiers vaccins Sinopharm en provenance de la Chine.

Ces vaccins font partie du lot prévu par l’accord conclu entre le président Denis Sassou N’Guesso et son homologue Chinois Xi Jinping.

Le gouvernement, sous l’œil vigilant du président, a signé plusieurs accords multilatéraux afin de répondre aux besoin des Congolaises et des Congolais et débuter une campagne de vaccination contre la Covid-19.

« Il faut qu’on se réjouisse de ce que le Congo vient de recevoir son premier lot de vaccin contre la maladie à coronavirus Covid-19. C’est la preuve que le gouvernement tient ses promesses », a déclaré la ministre en charge de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo.

Le social, priorité du gouvernement

La campagne de vaccination commencera dans quelques jours. Les 100 000 vaccins iront en priorité aux personnes les plus exposées et les plus vulnérables.

« Le personnel de santé, la presse qui est au contact avec tout le monde, la force publique. On doit surtout privilégier les personnes qui ont des maladies associées (diabète, hypertension) et celles qui ont plus de 50 ans » seront prioritaires, a expliqué le vice-président de la task force Covid-19, le Pr Alexis Elira Dokekias.

D’autres vaccins proviendront de l’initiative Covax de l’Union africaine, la vaccination se poursuivra graduellement au rythme de l’arrivée des doses. En tout, l’arrivée de trois millions de vaccins est prévue.

Le Congo a enregistré 120 décès dus à la Covid-19. C’est l’un des pays les moins impactés du continent africain, grâce aux mesures sanitaires et surtout leur respect par la plupart des citoyens.

La vaccination n’est pas la seule mesure entreprise afin de pallier aux effets dévastateurs de la pandémie. Le même jour, des allocations contre la Covid-19 ont été délivrées aux familles les plus vulnérables, à Impfondo. Plus de 230 000 familles ont profité de ces allocations dans le pays à ce jour.

Leave a Reply

  • (ne pas être publié)