0 3 mins
Brazza news

L’économie nationale du Congo a été durement éprouvée depuis le choc pétrolier de 2014. La pandémie de Covid-19 a freiné le développement économique mais elle ne l’a pas arrêté. Grâce à une stratégie financière bien ficelée, la marge de manœuvre budgétaire pourrait dépasser le seuil requis pour relancer l’économie Congolaise.

Selon un communiqué de presse du Fonds Monétaire International (FMI), publié le vendredi 26 février, la croissance économique devrait pointer vers le positif en 2021. L’intervention de l’Etat a sauvé l’activité économique, grâce notamment à des mesures de renforcement des recettes telles que l’introduction des paiements électroniques, l’élargissement de l’assiette fiscale et l’amélioration des revenus pétroliers.

Quelques soucis, mais rien d’insurmontable

Malgré l’augmentation du déficit non-pétrolier, l’augmentation en dépenses sociales pourrait amortir l’effet de la pandémie et mettre en place une reprise forte de l’économie en général.

Cette évaluation, qui a suivi la visite officielle de Madame Pritha Mitra représentante du FMI, au Congo, fera des échos sur la prestance internationale du Congo. Selon Mitra : « Après avoir atteint 100 pour cent du PIB en 2020, la dette publique devrait baisser pour se situer autour de 87 pour cent du PIB cette année. Le Congo a reçu un allègement du service de la dette des créanciers officiels pour 2020 et la première moitié de 2021 dans le cadre de l’Initiative de suspension du service de la dette du…

PLUS D'ARTICLES

Sans base militante, Guy-Brice Parfait Kolélas peine à convaincre
Arrivé deuxième de la dernière présidentielle, Guy-Brice Parfait Kolélas sait
L’Appel de Kinkala, vers un scrutin digne du Congo
Dans un acte d’unité historique, les citoyens du Pool, élus,
L’ambassadeur d’Espagne au Congo: « Plus de coopération »
Le nouvel ambassadeur d’Espagne, Carlos Robbes Fragga, a visité samedi

Actualité

Des ondes positives en provenance du FMI
Par
L’économie nationale du Congo a été durement éprouvée depuis le choc pétrolier de 2014. La pandémie de Covid-19 a freiné
Sans base militante, Guy-Brice Parfait Kolélas peine à convaincre
Par
Arrivé deuxième de la dernière présidentielle, Guy-Brice Parfait Kolélas sait qu'il aura fort à faire pour attirer les électeurs, le

Politique

Des ondes positives en provenance du FMI
Par
L’économie nationale du Congo a été durement éprouvée depuis le choc pétrolier de 2014. La pandémie de Covid-19 a freiné
Sans base militante, Guy-Brice Parfait Kolélas peine à convaincre
Par
Arrivé deuxième de la dernière présidentielle, Guy-Brice Parfait Kolélas sait qu'il aura fort à faire pour attirer les électeurs, le
0 view 58 secs
Brazza news
économie Déc 3, 2020
L’Union Européenne a octroyé une subvention de 13 milliards de DCFA à la République du Congo pour financer d’une part une série de travaux d’extension et de réhabilitation des systèmes de gestion et de collecte des eaux pluviales et d’autre part, le développement de dispositifs anti-érosion. Mercredi 2 décembre 2020, les ministres congolais des finances et du budget, de l’aménagement du territoire, le directeur de l’agence française de développement et l’ambassadeur de France au Congo ont signé une convention d’un montant de 13 milliards de FCFA, dans le cadre du 11e Fonds européen de développement (FED) et du programme « villes résilientes ».

Congo-Brazzaville : décentralisation et lutte contre les inondations

Face à la recrudescence des inondations au Congo-Brazzaville et afin de lutter contre les problèmes liés à l’érosion et au traitement des eaux usées, l’aide de l’UE vise à renforcer le processus de décentralisation des administrations locales congolaises. Raul Mateus Paula, l’ambassadeur de l’Union Européenne en République du Congo a déclaré, à cet égard : « Nous sommes résolument engagés à faire de ce projet un véritable vecteur de développement. Nous avons adopté une approche territoriale du développement local qui place les autorités et les populations locales au cœur…
Arrivé deuxième de la dernière présidentielle, Guy-Brice Parfait Kolélas sait qu'il aura fort à faire pour attirer les électeurs, le 21 mars prochain.
/ Fév 25
Dans un acte d’unité historique, les citoyens du Pool, élus, cadres, sages, notabilités traditionnelles, jeunes et femmes, ont renouvelé leur confiance en son excellence Denis Sassou-N’guesso, le
/ Fév 24
Evénement : du 1er au 5 décembre 2020, Brazzaville accueille le festival international de la bande dessinée au Congo. Pour cette occasion, l’Institut Français du Congo (IFC)
/ Déc 3
Lors de l’inauguration du bureau régional du développement FIFA, à Brazzaville le 20 février, Gianni Infantino a promis des relations plus distinguées avec le Congo. Le président
/ Fév 23

Info

flash

Des ondes positives en provenance du FMI
Brazza news

L’économie nationale du Congo a été durement éprouvée depuis le choc pétrolier de 2014. La pandémie de Covid-19 a freiné le développement économique mais elle ne l’a pas arrêté. Grâce à une stratégie financière bien ficelée, la marge de manœuvre budgétaire pourrait dépasser le seuil requis pour…

Sans base militante, Guy-Brice Parfait Kolélas peine à convaincre
Brazza news

Arrivé deuxième de la dernière présidentielle, Guy-Brice Parfait Kolélas sait qu’il aura fort à faire pour attirer les électeurs, le 21 mars prochain.

Avec un peu plus de 15 % des voix lors de l’élection présidentielle de 2016, Guy-Brice Parfait Kolélas est sans doute…

Dossier

Des ondes positives en provenance du FMI
L’économie nationale du Congo a été durement éprouvée depuis le choc pétrolier de 2014. La
Brazza news
Sans base militante, Guy-Brice Parfait Kolélas peine à convaincre
Arrivé deuxième de la dernière présidentielle, Guy-Brice Parfait Kolélas sait qu'il aura fort à faire
Brazza news
Finance
Rédaction 24, Fév 3 mins
0 3 mins
Brazza news

Dans un acte d’unité historique, les citoyens du Pool, élus, cadres, sages, notabilités traditionnelles, jeunes et femmes, ont renouvelé leur confiance en son excellence Denis Sassou-N’guesso, le Chef de l’Etat et le Président de la République.

La rencontre citoyenne, présidée par Isidore Mvouba, le président de l’Assemblée nationale, représente un pas encourageant vers un climat électoral sobre et harmonieux.

Le Président de la rencontre a déclaré que le candidat du Parti Congolais du Travail (PCT), Denis Sassou-N’Guesso était le plus qualifié et capable de relever les défis qui se poseront au Congo.

« Nous avons exprimé cette forte volonté de faire de telle sorte que le président soit réélu de la manière la plus brillante qu’il soit à l’élection présidentielle de mars prochain. Ratissez large et travaillez pour lui garantir la victoire. » a déclaré Isidore Mvouba sous les acclamations enthousiastes des jeunes et des femmes présents à la rencontre.

« Continuer à préserver la paix si chère à la population du Pool et à notre pays.. »

Hellot Matson Mampouy

Le président de la Dynamique républicaine pour le développement (DRD), Hellot Matson Mampouy, a déclaré de son côté : « Nous exhortons et encourageons les ex-combattants à continuer à préserver la paix si chère à la population du Pool et à notre pays, et à s’abstenir de tout acte de nature à porter atteinte aux libertés fondamentales des citoyens ».

Malgré les fortes tensions du passé, le Pool a retrouvé la paix. Le dialogue s’est ouvert entre les Congolaises et les Congolais du Pool et les représentants des partis politiques…

PLUS D'ARTICLES DANS CETTE CATÉGORIE

L’ambassadeur d’Espagne au Congo: « Plus de coopération »

Le nouvel ambassadeur d’Espagne, Carlos Robbes Fragga, a visité samedi dernier le Mémorial de Pierre Savorgnan de Brazza. Cet explorateur incorpore la justice et la paix, deux principes des plus fondamentaux Pour les Congolaises et
Brazza news